• Twitter - White Circle
  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle

REMODEL

Crise Sanitaire

COVID 19 EN HAITI

7 Mai, 2020

Coronavirus en Haïti: Les Oignons, l’ail, le gingembre protègent-ils contre la COVID-19?

Au moment où nous rédigeons cette note (le 5 mai 2020), Haïti a officiellement atteint la barre des 100 cas positifs au coronavirus dont 11 décès et 10 rétablis. Selon toute vraisemblance, l’épidémie s’accélère et on peut s’attendre à une augmentation rapide du nombre de cas au cours du mois de mai. Parallèlement, la désinformation, se propage à un rythme effréné; C’est ce que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) appelle une « infodémie » en référence à la pandémie. Ces informations, pour la plupart non fondées, peuvent se révéler très dangereuses car elles peuvent créer un faux sentiment de sécurité et de protection.

En Haïti, les rumeurs les plus folles, des informations des plus farfelues, des médications ou des recettes miracles à effet plutôt douteux, des comportements discriminatoires ou de déni, sont autant de constats inquiétants qui hantent notre quotidien partout et particulièrement dans les médias sociaux.

Dès le début de la pandémie REMODEL a choisi de se ranger du côté de la science et de contrecarrer les idées fausses. Nous avons opté de vous guider et de vous accompagner en vous apportant des informations crédibles basées sur les plus récentes données scientifiques disponibles.

Aujourd’hui, nous allons faire la lumière sur trois plantes, trois condiments très populaires chez nous, qui selon la croyance populaire, permettraient de combattre le coronavirus.

Vrai ou Faux? Les Oignons, l’ail, le gingembre protègent et soignent la COVID-19

Faux. Tout d’abord, soyons clair, ces trois plantes ont des effets bénéfiques connus pour la santé. L’ail et les oignons sont connues pour leurs propriétés antimicrobiennes. Le gingembre pour sa part est connu entre autres, pour ses vertus anti - inflammatoires.

Cependant, l’idée qui fait croire que les oignons tiendraient le coronavirus à l’écart est erronée. Couper les oignons en rondelles et les placer aux quatre coins des chambres de la maison va certainement dégager un bon arôme, mais ne permettra pas de prévenir le coronavirus, ni de l’éloigner. Cette pratique ancestrale n’a aucun fondement scientifique.

 

Une bonne infusion de gingembre ne va pas nuire à la santé; mais il n'y a aucune preuve à ce jour qui indique que le gingembre est capable de prévenir ou de soigner la Covid-19.

Quant à l’ail, l’OMS se veut claire : « Rien ne prouve, dans le cadre de l’épidémie actuelle, que la consommation d’ail protège les gens contre le nouveau coronavirus ».

 

Si ces trois condiments peuvent présenter incontestablement des bienfaits pour l'organisme, aucun d’entre eux en revanche ne permet de lutter spécifiquement contre le coronavirus. Selon l’OMS, « Il n’existe aujourd’hui ni vaccin ni médicament antiviral spécifique contre la COVID-19 ». Toutefois la communauté scientifique se mobilise activement à l’échelle mondiale pour trouver une thérapie.

 

Pour se protéger contre la COVID-19, REMODEL rappelle à tout un chacun qu’il faut : se laver souvent les mains avec de l’eau et du savon, éviter les contacts rapprochés ; éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche ; se couvrir la bouche et le nez avec le creux du coude ou avec un mouchoir en cas de toux ou d’éternuement ; porter un masque et si possible, rester à la maison !

 

Source : https://www.who.int/…/n…/advice-for-public/q-a-coronaviruses

12 Mai, 2020

Coronavirus en Haïti : Invention politique, blague ou réalité ?

Depuis la fin de l’année 2019, un nouveau coronavirus fait son entrée en scène dans le monde. La maladie qu’elle provoque est baptisée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) : COVID- 19 (Corona Virus Disease - 2019). Très vite, cette maladie s’est propagée à travers le monde au point qu’elle est devenue une pandémie.

 

Pourtant en Haïti, plusieurs n’y croient pas. Certains pensent que la maladie est une « invention politique ». D’autres y voient plutôt « une blague ». Quelle est la vérité ? C’est quoi la réalité ?

REMODEL, fidèle à son engagement, va vous apporter aujourd’hui la vraie réponse basée sur des faits.

 

Une invention politique : Vrai ou Faux ?

Faux. La COVID-19 n’est pas une invention politique. Si c’était le cas, 187 pays sur 197 officiellement recensés par l’Organisation des Nations Unies (ONU), n’auraient pas de cas de COVID -19 sur leur sol. La maladie est donc partout. Mais, admettons-le, la gestion ou l’exploitation politique qui en est faite, diffère d’un pays à l’autre.

 

Une blague : Vrai ou Faux ?

Faux. Si chez nous, certains appellent la maladie à tort ou à raison « Poch Vid », la COVID n’est pas une blague. Pour preuve, des milliers de vies sont fauchées partout dans le monde. Des centaines de nos compatriotes à l’étranger ont soit perdu leur emploi ou sont décédés à cause de la COVID -19. Selon la banque mondiale, la diaspora haïtienne a transféré près de 3 milliards de dollars américains en Haïti en 2018. A cause de la COVID-19, cette assistance va certainement baisser cette année provoquant ainsi encore plus de « poches vides » dans le pays.

 

Une réalité : Vrai ou Faux ?

Vrai. La COVID-19 est bien réelle. Elle est mortelle. Elle sème le chagrin et le deuil. Elle n’épargne personne. Elle ne connait ni couleur, ni chaleur, ni frontière, ni âge, ni sexe, ni riche, ni pauvre, ni un quelconque clan politique.

Elle est en train de mettre à rude épreuve les systèmes de santé des pays les plus riches et les plus puissants du monde. Pour vous convaincre, voici quelques chiffres :

 

A ce jour, plus de 4 millions de personnes sont infectées dans le monde. Près de 300,000 décès sont officiellement enregistrés dont près de 80,000 aux Etats -Unis seulement ; plus de 32,000 au Royaume Uni ; un peu plus de 30,000 en Italie ; plus de 26,500 en Espagne ; plus de 26,000 en France et plus de 11,000 au Brésil.

 

En Haïti, malheureusement, nous sommes pour la plupart incrédules. Nous nous targuons d’être des « St Thomas » : Se pou nou we anvan nou kwe. Pour ceux qui sont encore réticents à accepter la présence de la maladie en Haïti, sachez que la COVID-19 est à nos portes depuis mi-mars ; sa propagation s’accélère et le nombre de personnes infectées augmente de jour en jour. Des cas positifs sont maintenant confirmés dans les 10 départements du pays.

 

Au moment où nous rédigeons cette note, le bilan officiel du Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) fait état de 182 cas de personnes infectées dont 15 décès. Considérant la capacité limitée de dépistage du pays et les faiblesses de notre système sanitaire, ces chiffres ne représentent qu’une infime partie émergée de l’iceberg. Dans tous les cas, la réalité c’est que la COVID-19 n’est ni une invention politique haïtienne, ni une blague, mais une vraie maladie, une maladie sérieuse et qui tue !

Il n’y a pas de médicaments ni de vaccins contre la COVID -19, que peut-on faire pour se protéger ?

 

Pour se protéger contre la COVID-19, REMODEL rappelle à tout un chacun qu’il faut : se laver souvent les mains avec de l’eau et du savon, éviter les contacts rapprochés ; éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche ; se couvrir la bouche et le nez avec le creux du coude ou avec un mouchoir en cas de toux ou d’éternuement ; porter un masque et si possible, rester à la maison !

 

Sources :
https://coronavirus.jhu.edu/map.html
https://www.un.org/…/growth-united-nations-membe…/index.html
https://www.banquemondiale.org/…/record-high-remittances-se…
https://www.who.int/…/n…/advice-for-public/q-a-coronaviruses

29 Avril, 2020

Coronavirus en Haïti - Désinfectants, alcool, chaleur : offrent-ils une protection contre le coronavirus?

Au moment où nous rédigeons cette note sur la pandémie (26 avril 2020), 72 cas liés au coronavirus sont officiellement recensés dans le pays parmi lesquels 6 décès. Vu l’extrême contagiosité du nouveau coronavirus et considérant la capacité limitée de tester au niveau national, il est probable que des centaines de cas ne soient ni détectés, ni reportés et qu’ils propagent de façon insidieuse la maladie. Une augmentation rapide du nombre de personnes infectées dans les prochains jours dans le pays, n’est pas à écarter. Pour toutes ces raisons, REMODEL continue à apporter ses conseils basés sur des données scientifiques pour contrecarrer les mythes et les rumeurs qui circulent autour du coronavirus.

Aujourd’hui, nous allons faire la lumière sur trois questions qui semblent avoir la cote ces derniers jours.

1- Désinfectants : L’ingestion des produits désinfectants ou de nettoyage pourrait protéger contre le coronavirus, Vrai ou faux?

Faux. Les désinfectants sont des substances dangereuses et peuvent être toxiques s'ils sont ingérés. Quiconque ingère un produit désinfectant ou un produit de nettoyage risque de s’empoisonner ou même de mourir. Ces produits peuvent être en revanche utilisés pour diminuer le risque d’infection en nettoyant et en désinfectant régulièrement les surfaces fréquemment touchées de votre domicile (tables, poignées des portes, chaises etc.).


Il faut toujours respecter les instructions figurant sur ces produits pour une utilisation optimale. Trois précautions importantes sont à observer en les utilisant : 1-Portez des gants; 2- Veillez à une bonne aération 3- Ne jamais mélangez des produits différents.

2- Alcool : La consommation d’alcool tue le coronavirus, renforce le système immunitaire et rend une personne plus résistante à la COVID-19, Vrai ou Faux?

Faux. La consommation d’alcool (Vin, bière, rhum, clairin et autres dérivés) ne désinfectera pas votre bouche ou votre gorge; elle ne vous protégera pas de la COVID-19 et ne vous empêchera pas d’être infecté par celle-ci. Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’alcool au contraire, peut affaiblir votre système immunitaire et vous rendre plus susceptible d’attraper la COVID-19. Une consommation fréquente ou excessive d'alcool peut augmenter les risques pour votre santé.

3- Bain chaud, boissons chaudes et chaleur protègent contre le Coronavirus. Vrai ou Faux?

Faux. Bien que selon les experts, le coronavirus responsable de la COVID-19 ne soit plus viable aux alentours de 56 à 65 degrés, aucun corps ne saurait résister à ces températures. Selon les précisions apportées par l’OMS, la température du corps reste normale, entre 36,5°C et 37°C, quelle que soit la température de l’eau de votre bain ou de votre douche. Si l’eau est à 60°C, elle peut brûler un adulte au troisième degré en 7 secondes et un enfant en 3 secondes.

Par ailleurs, aucune preuve n’est associée à un quelconque effet protecteur des boissons chaudes contre la COVID-19. S’il vous plait, éviter des brulures graves pour rien!


Il est maintenant évident que la COVID-19 qui se propage dans le monde de façon exponentielle, peut être contractée sous n'importe quel climat, qu’il soit chaud, ensoleillé, froid, humide, tempéré ou modéré.

Pour se protéger contre la COVID-19, REMODEL rappelle à tous de se laver souvent les mains avec de l’eau et du savon et de respecter les autres mesures qui sauvent des vies à savoir : éviter les contacts rapprochés; éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche; se couvrir la bouche et le nez avec le creux du coude ou avec un mouchoir en cas de toux ou d’éternuement; porter un masque et autant que faire se peut, rester à la maison!

 

Sources
https://www.who.int/…/novel-…/advice-for-public/myth-busters
https://www.unicef.org/…/conseils-de-nettoyage-et-dhygiene-…
https://www.santepubliqueottawa.ca/fr/index.aspx

23 Avril, 2020

Haïti Coronavirus : le lavage des mains, un simple geste qui peut sauver des milliers de vies.

 

Nous sommes le 19 avril 2020, un mois jour pour jour depuis que le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) a confirmé les 2 premiers cas de COVID 19 en Haïti. A ce jour, 47 personnes sont officiellement atteintes du coronavirus, dont trois décès. A REMODEL, nous croyons fermement que le nombre de gens infectés dans le pays est plus élevé - puisque la quantité de tests réalisés est très limitée - nous allons pour cela renforcer et poursuivre la promotion des gestes - barrières qui sauvent. Aujourd’hui, nous allons parler du lavage des mains.

Pourquoi est-il important de se laver les mains?

 

Selon l'UNICEF, si le lavage des mains au savon avant de manger et après être allé aux toilettes faisait partie de nos habitudes quotidiennes, cela pourrait réduire de près de 25 % le nombre de décès dus aux infections respiratoires aiguës. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) de son côté renchérit que l'hygiène des mains est la méthode la plus simple et efficace de prévenir la transmission de maladies infectieuses. Cela étant dit, l’un des meilleurs moyens de se protéger de la Covid-19 est de se laver souvent les mains. Le lavage des mains élimine les virus qui pourraient s'y trouver et évite qu'on ne soit contaminé en se touchant les yeux, la bouche ou le nez. En attendant le développement d’un vaccin, utilisons l’un des plus efficaces outils dont nous disposons déjà : le lavage régulier des mains avec du savon.

 

Comment se laver les mains correctement?

 

Selon l’UNICEF, le lavage correct des mains se fait en 5 étapes :

1ère étape : Mouillez-vous les mains à l’eau courante propre.
2ème étape : Appliquez suffisamment de savon pour recouvrir vos mains mouillées.
3ème étape : Frottez toute la surface de vos mains, sans oublier le dos des mains et les espaces entre les doigts et sous les ongles, pendant au moins 20 secondes.
4ème étape : Rincez-vous soigneusement les mains à l’eau courante.
5ème étape : Séchez-vous les mains avec un linge propre, une serviette à usage unique si possible.

 

Quand faut-il se laver les mains?

Il faut se laver les mains fréquemment, en particulier avant et après les repas, après s’être mouché le nez, après avoir toussé ou éternué, en revenant des toilettes ou des latrines, après avoir utilisé les transports en commun, après avoir fait des courses au marché ou à l’épicerie et à chaque fois que les mains sont visiblement sales. Si vous n’avez pas accès à de l’eau ou à du savon, vous pouvez utiliser une solution désinfectante pour les mains (sanitizer) qui contient au moins 60 % d’alcool.

Finalement, retenez ces trois conseils : 1-Tout type de savon ordinaire convient pour se laver les mains. 2- Il ne faut pas utiliser un récipient d’eau non courante (une cuvette par exemple) pour se rincer les mains. 3- Il ne faut pas non plus utiliser une serviette qui sert à plusieurs personnes.

 

Sources:
https://www.who.int/…/novel-coronavirus-2…/advice-for-public
https://news.un.org/…/230252-lonu-souligne-lefficacite-du-l…

Messages clés et actions pour la prévention et le contrôle de la COVID-19 dans les écoles. UNICEF, Mars 2020

13 Avril, 2020

Haïti Coronavirus: Tout ce qu’il faut savoir sur le port du masque

Au moment où nous écrivons ces lignes, les autorités sanitaires du pays ont confirmé 33 cas liés au coronavirus dont 3 décès. Le Ministère de la santé a aussi confirmé que le virus se transmet au niveau de la communauté, preuve que la propagation s’accélère. Aujourd’hui, le risque de contracter le virus en Haïti doit être considéré comme très élevé. Dans cet environnement où les fausses informations et les rumeurs circulent rapidement, plusieurs se demandent si le port de masque est une bonne mesure dans le contexte haïtien.

Notre réponse est sans équivoque : oui. Selon le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé : « Des pays pourraient considérer l’utilisation des masques dans des communautés où d’autres mesures telles que se laver les mains ou la distanciation sociale sont difficiles à mettre en place à cause du manque d’eau ou de conditions de vie difficiles ». Haïti fait partie de ces pays. En plus, les récentes données scientifiques suggèrent que le port de masques non médicaux peut éviter que les personnes asymptomatiques, celles qui ne présentent pas les signes courants de la maladie (fièvre, toux, difficultés respiratoires), propagent le virus dans la communauté. Pour toutes ces raisons, nous pensons que le port du masque est nécessaire en Haïti, un pays dont la capacité de dépistage du coronavirus est extrêmement faible. Toutefois, l’utilisation de masques médicaux doit être strictement réservée aux professionnels de la santé.

REMODEL encourage donc les membres de la communauté à porter un masque en public comme une mesure additionnelle. Dans ce cas, un masque ordinaire ou un masque fait maison, suffit. Ce type de masque ne fournit pas une protection parfaite, mais c'est beaucoup mieux que rien. Cela dit, les masques faits maison ne peuvent - en aucun cas, à eux seuls - prévenir la propagation de la COVID-19. Il ne faudrait pas que le port de masque donne un « faux sentiment de sécurité » et fasse oublier les gestes - barrières indispensables pour se protéger du nouveau coronavirus. Avant tout, Il faut continuer à se laver les mains et respecter les mesures de distanciation physique. Il s’agit de stratégies reconnues jusqu’à présent pour prévenir la propagation de la COVID-19.

Comment mettre, utiliser, enlever et éliminer un masque

 

Un masque fait maison pourrait empêcher que vous ne touchiez votre nez et votre bouche qui sont les portes d’entrée les plus connues de la COVID-19. Il pourrait aussi aider à bloquer des gouttelettes provenant d’une toux ou d’un éternuement afin de ne pas contaminer les autres. Pour améliorer son efficacité:

• Un masque doit être bien ajusté, sans ouverture; appliquez le masque de façon à recouvrir le nez et la bouche et veillez à l’ajuster au mieux sur votre visage
• Vous devez laver vos mains avant et après avoir manipulé un masque
• Lorsque l’on porte un masque, éviter de le toucher, puisque l’extérieur du masque peut devenir contaminé. Chaque fois que l’on touche un masque usagé, se laver les mains à l’eau et au savon
• Pour retirer le masque: l’enlever par derrière (ne pas touchez le devant du masque).
• Il faut laver fréquemment le masque avec du savon et de l’eau propre

 

Sources :
https://www.who.int/…/advice-for-…/when-and-how-to-use-masks
https://www.canada.ca/…/2019-nouvea…/prevention-risques.html

6 Avril, 2020

Coronavirus en Haïti : Tout ce qu’il faut savoir sur la grossesse et l’allaitement maternel

 

Au 5 avril 2020, 21 cas liés au coronavirus dont un décès sont officiellement confirmés en Haïti. Vu la sévérité de l’épidémie, plusieurs se demandent quels sont les risques encourus par les femmes enceintes ou allaitantes. En Haïti, chaque année on s’attend à un peu plus de 300,000 femmes enceintes selon le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP). Selon l’EMMUS VI (2016/17), 95% des enfants du pays sont allaités au sein, bien que 40% seulement le sont de façon exclusive jusqu’à l’âge de six mois. La maladie à coronavirus, Covid 19, représente-t-elle un danger pour les femmes enceintes et leurs bébés? Est-ce que les mères infectées par le virus peuvent continuer à allaiter leurs bébés?

REMODEL souhaite répondre à ces questions en se basant sur les informations scientifiques les plus récentes; mais sachez que ces informations peuvent changer en fonction de l’évolution des connaissances par rapport au nouveau coronavirus.

 

La maladie à coronavirus, Covid 19, est-elle dangereuse pour les femmes enceintes?

Dans l’état actuel des connaissances, les femmes enceintes ne sont pas plus sensibles aux effets d’une infection à coronavirus que les autres femmes. Selon l’UNFPA, à ce jour, aucune preuve scientifique n’indique que les femmes enceintes sont plus vulnérables à la COVID-19. Toutefois, on sait que durant une grossesse, l’immunité de la femme enceinte peut diminuer et le risque d’infection peut augmenter surtout en présence d’autres conditions médicales (diabète, hypertension, obésité etc.). Pour toutes ces raisons, une femme enceinte qui présenterait des signes de la COVID 19 (fièvre, de la toux ou des difficultés respiratoires) devrait bénéficier d’une prise en charge en priorité absolue.

Si une femme enceinte est infectée par le coronavirus, quel est l’effet sur son bébé?

Il existe encore peu de données à ce sujet. Pour l’heure, les éléments dont nous disposons sont insuffisants pour établir si le virus se transmet de la mère au fœtus durant la grossesse. Selon les données actuellement disponibles, il n’y aurait pas d’évidence de risques de malformations associées à la COVID-19. Toutefois, les risques d’accouchement prématuré semblent plus élevés lorsque la femme contracte le virus au cours de son 3e trimestre de grossesse.

Est-ce qu’une mère peut continuer à allaiter son bébé si elle présente des signes ou si elle a contracté la COVID-19?

La réponse est oui si des mesures strictes d’hygiène sont respectées. Selon l’UNICEF, compte tenu des bienfaits de l’allaitement et du rôle insignifiant du lait maternel dans la transmission d’autres virus respiratoires, la mère peut continuer d’allaiter, tout en observant les précautions nécessaires.


Les mères présentant les signes du coronavirus mais suffisamment bien portantes pour allaiter doivent prendre les précautions suivantes :
• Mettre un masque durant l’allaitement
• Se laver les mains avant et après l’allaitement
• Nettoyer/désinfecter les surfaces contaminées.

Si une femme est trop souffrante pour allaiter, elle peut extraire son lait en veillant à ce que l’enfant soit nourri au moyen d’une tasse et/ou d’une cuillère propre par une personne portant un masque. Cette personne doit bien se laver les mains avant et après tout contact avec l’enfant. Cette personne devra aussi veiller à bien nettoyer et désinfecter toutes les surfaces contaminées.

 

Sources : https://www.unicef.org/…/coronavirus-ce-que-les-parents-doi…
https://www.unfpa.org/…/d%C3%A9claration-de-lunfpa-le-nouve…

30 Mars, 2020

Haiti: Covid 19 et stigmatisation - #Kowona, nou tout ka pran.

Alors que les autorités sanitaires ont officiellement confirmé une augmentation des cas de COVID 19 dans le pays, un total de 15, un autre phénomène très inquiétant se développe et attire l’attention : la stigmatisation des personnes ayant contracté la maladie. Ce phénomène n’est pas nouveau en Haïti; on l’a vu avec la Tuberculose, le VIH/SIDA, le Choléra et maintenant avec la COVID 19.

 

C’est quoi la stigmatisation?

Disons tout simplement que la stigmatisation dans ce contexte est un comportement négatif fondé sur des mythes à propos de personnes ayant une maladie donnée. La pandémie de COVID-19 a entraîné un accroissement de la stigmatisation à l’endroit des personnes infectées par le virus; à l’endroit des personnes qui reviennent de l’étranger; à l’endroit de certaines nationalités. Dans certains cas, même les professionnels de la santé qui prodiguent des soins aux malades ne sont pas épargnés, car certaines personnes pensent qu’ils sont infectés.

 

Comment se manifeste cette stigmatisation?

Elle se manifeste sous plusieurs formes. Nous ne citerons ici que quelques-unes :

• Des attaques verbales ou physiques
• Des propos malveillants, des messages méchants repris dans les médias, en particulier, les médias sociaux
• Des accusations non fondées portées contre certaines personnes, certains groupes, certaines nationalités (On les accuse par exemple d’avoir été imprudents, d’avoir commis trop de péchés, d’attirer du mauvais sort, d’avoir voyagé à l’étranger ou de propager délibérément le corona virus)

 

Quelles sont les effets néfastes de la stigmatisation?

• La stigmatisation peut amener les personnes infectées par le virus à se sentir coupables.
• Elle peut les décourager à aller se faire tester ou se faire soigner.
• Elle peut les amener à se cacher pour éviter d’être rejetées par la société, voire par les membres de leur propre famille.
• Les personnes ayant la maladie de COVID-19 ou étant en contact avec une personne infectée peuvent éviter de se mettre en quarantaine pour qu’on ne sache pas qu’elles sont malades. Au bout du compte, ces personnes peuvent propager encore plus le virus.

 

Quelle est la position de REMODEL face à la stigmatisation?

REMODEL s’insurge contre tous ces comportements négatifs et condamne la stigmatisation sous toutes ses formes. La stigmatisation découle souvent de la peur, de l’incompréhension ou de sources qui ne sont que des racontars et ne reposent sur aucune base scientifique. C’est pour cela que nous à REMODEL, nous vous apportons des informations fiables basées sur l’évidence. Nous le disons haut et fort, la COVID 19 est une maladie qui peut atteindre n’importe qui. Toute personne en contact avec le virus peut tomber malade. Il ne faut pas qu’une personne malade se sente coupable! Aucune personne malade ne doit être discriminée.

Kowona, nou tout ka pran - Rete lakay, Sove Lavi

 

Source : https://www.who.int/…/coro…/mental-health-considerations.pdf

22 Mars, 2020

L’épidémie du nouveau Coronavirus (COVID 19) : des mesures qui peuvent sauver des vies.

Face aux fausses rumeurs et aux messages erronés qui circulent à propos du Corona Virus en Haïti et ailleurs, REMODEL se propose d’être une source d’information fiable et accessible pour toutes celles et ceux qui sont intéressés à la question.
Dès aujourd’hui, nous allons utiliser notre page Facebook pour partager avec vous de façon régulière, des mises à jour, des consignes basés sur les dernières données scientifiques et qui peuvent sauver des vies. Vous pouvez compter sur nous pour trouver des réponses factuelles à vos nombreuses questions.


Maintenant que deux cas sont officiellement confirmés en Haïti, quelles sont les bonnes pratiques à adopter?

Tout d’abord, disons d’emblée qu’à ce jour, Il n’existe aucun vaccin, aucun médicament spécifique, aucune solution miracle, scientifiquement prouvé, pour traiter le Covid 19.


Aussi pour se protéger contre le COVID 19 et réduire sa propagation, voici des mesures simples qui ont fait leur preuve ailleurs :
• Lavez-vous les mains souvent avec de l’eau et du savon
• Quand vous toussez ou éternuez, couvrez-vous la bouche et le nez au moins avec votre bras (creux de votre coude) afin de réduire la propagation des germes. Si vous utilisez un mouchoir en papier, jetez-le dès que possible et lavez-vous les mains par la suite.
• Saluez sans se serrer la main, ne pas se faire la bise ou se donner des accolades. Il a été confirmé qu’on peut avoir le Covid 19 avec des signes très légers et le transmettre à d’autres personnes même si on ne se sent pas malade
• Évitez toute sortie non indispensable
• Si vous êtes obligé de sortir, pratiquez la distanciation sociale en évitant tout rassemblement (y compris les prières en groupe, les foules de toute sorte) et essayer de garder une distance de 2 mètres les uns des autres.
• Restez à la maison - Rete Lakay, Rete Lakay, Rete Lakay!

 

Rappelez-vous : même si vous ne vous sentez pas malade et même si nous savons que ces mesures sont contraignantes, c’est notre seule contribution collective et responsable dans la lutte contre le Covid 19.

 

Cela dit, s’il faut retenir 3 messages de cette note, les voici :
1- Pour l’instant, il n’existe aucun traitement contre le Covid 19
2- Se laver les mains régulièrement pour éviter d’attraper le virus et le transmettre
3- Rete Lakay, Rete lakay, Rete lakay

REMODEL est votre source d’information fiable dans ces moments difficiles, n’hésitez pas à nous faire parvenir vos questions. Nous nous ferons un plaisir de les répondre dans les meilleurs délais!

 

Sources :
https://www.who.int/fr/
https://www.health.harvard.edu/…/coronavirus-resource-center

REMODEL Development

36 route des freres,

Port au prince, Haiti

Tel: +509 28 189 914

Connect with us
  • Twitter - White Circle
  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
© REMODEL 2018
|
Credits:  Stephane Grandvaux